Cet été : je travaille dans une boutique

Publié le par Alex

Parmi les jobs d’été les plus prisés des étudiantes, celui de vendeuse de prêt-à-porter est parfait pour celles qui ont le goût du contact, le sens commercial, et aiment la mode.

Le job couvre en réalité différents types de missions. Vous pouvez vous occuper de la caisse, ou conseiller les clients (es), veiller à la propreté des cabines, replacer les habits éparpillés à travers le magasin dans leurs rayons ou sur leurs cintres, ou encore gérer les stocks, depuis la réception des marchandises à leur préparation (pose des étiquettes et/ou des antivols) avant leur mise en rayon.

En général, une vendeuse n’occupe pas le même poste toute la journée, mais fait des rotations avec ses collègues. Les plus chanceuses, qui restent suffisamment longtemps, ont également la possibilité d’assister les responsables des visuels, c’est-à-dire habiller les mannequins, décorer la devanture, sélectionner et mettre en valeur certains articles…

Si vous aimez rencontrer des tas de personnes différentes et leur donner satisfaction, vous êtes faite pour ce job. Même si ces échanges ne sont pas toujours positifs, ils s’avèrent généralement enrichissants, pour développer votre force de persuasion.

Mais le métier a aussi des inconvénients. Passer des heures debout en est un. Outre la fatigue physique, il peut être mentalement éprouvant avec la foule, les clients agressifs et mécontents qui vont parfois jusqu’aux insultes sont autant de mauvais côtés à supporter sans vous départir de votre sourire ni afficher votre lassitude.

Par ailleurs, il faut être très disponible et réactive pour trouver immédiatement l’article recherché, replier les articles et les reposer à leur place, ne pas se tromper en rendant la monnaie, etc.

En outre, la ponctualité est un « must », et les retards sont rarement tolérés, même si les contrats sont flexibles. Les horaires varient d’une enseigne à l’autre et d’une personne à l’autre en fonction de sa disponibilité. Certains magasins se contentent ainsi d’une aide ponctuelle les jours d’affluences (le samedi en général), pendant la période des soldes ou tout l’été dans les villes touristiques. Au cours de la journée, une pause est bien entendu accordée (chronométrée ou non), à des moments précis ou en fonction de la fréquentation de la boutique.

Si vous donnez satisfaction à votre employeur, vous ne devriez pas avoir de difficulté à négocier un contrat pour une plus longue durée ou plus d’heures de travail, car il est plus avantageux pour lui de vous reconduire que de se lancer dans un nouveau recrutement.

Cet été : je travaille dans une boutique

Publié dans j'aime le contact

Commenter cet article